Navigation Menu+

Le land art : quand l’art devient éphémère

Les « earthworks » modifient durablement le paysage tandis que le land art, dans la plupart des œuvres réalisées, reste un art éphémère.

le-land-art.jpg

La durée d’existence est relative aux effets des aléas climatiques dans la mesure où les expressions artistiques sont faites de matériaux naturels dépendant des paysages où elles sont impliquées.  

Qu’est ce que le land art ?

Les artistes du land art se servent de la nature pour démontrer et réaliser leurs œuvres artistiques. Il ne s’agit plus de dessiner ou représenter simplement la nature, les paysages ou  les pierres. Les artistes du land art quittent les musées et les formalités y afférentes et choisissent la nature. En fait, land art est l’art destiné à se concrétiser à l’extérieur, à s’exposer aux éléments et à subir l’érosion. L’œuvre réalisée ne représente pas une valeur marchande offerte sur le marché, mais plutôt une authentique pratique  liée au monde réel. Après la disparition, due aux éléments naturels, il ne reste plus que les photos et les vidéos à titre de souvenir.

Dans la plupart des cas, les artistes œuvrent à l’extra-muros et parfois seule la photographie qui témoigne les réalisations présentées au public.  Les artistes creusent, transportent, griffent, plantent, déplacent des matériels ou outillages. Il arrive même qu’ils  se servent des produits gigantesques, par exemple des centaines poteaux (Nouveau Mexique), des milliers de parasols

Les artistes connus pour leurs créations éphémères

Il s’agit ici d’énumérer quelques uns de ces artistes les plus connus en land art : le couple Christo et Jeanne-Claude (emballages de monuments Australie, Suisse ;  Running Fence Californie, Valley Curtain Colorado ;  The Umbrellas Blue Californie, Jaune Japon ; Surrounded Inslands Miami) ;  Jim Denevan  et Andrew Van der Merwe : figures géométriques sur le sable ; Asir Studio, Rural Urban Fantsy Project : paysage urbain avec des parapluies ;  Walter de Maria : Lighting Field Arizona ; James Turell : lumières du soleil entrant par les ouvertures ou parfois dans la nature.

james-turell.jpg

Malgré la splendeur des œuvres, elles demeurent éphémères et ne durent qu’un moment très limité où les gens n’ont même pas le temps d’apprécier le land art.